biologie question #2164



Christine Scott (Genre: femelle, Àge: ) de Île de Saltspring, Colombie Britanique sur 7 juin, 2004 demande:

Q:

Ma question est au sujet de la reproduction du lewisii de Polinices d'escargot de lune. Les oeufs sont-ils pondus dans le sable/collier muqueux, ou sont-ils serrés entre deux plis de colliers d'oeufs ? Sont-ils évidents ? Est-ce que colliers d'oeufs qui lavent vers le haut sur les plages à la basse marée contiennent des oeufs ?

vu 18748 fois

la réponse

Peter Fankboner répondu le 3 juillet, 2004, R:

Dans l'escargot de lune de Lewis, les oeufs sont contenus dans la matrice gélatineuse formant le noyau du collier de sable.  Pour regarder les oeufs, un petit morceau du collier devrait être taquiné à part sous un microscope de dissection en eau de mer en utilisant les aiguilles fines.  Si les colliers d'oeufs qui sont trouvés à la basse marée contiennent des oeufs dépend au moment s'il y a eu l'heure suffisante pour les oeufs avoir haché avant le toronnage du collier.  Le temps de hachure est pour le lewisii de Polinices (Gould, 1847)) est environ 1.5 mois.

Christine demande : Par le « toronnage », voulez-vous dire que le collier est dans deux plis et vient à part par la suite comme cours normal des événements ?

La caisse d'oeufs de l'escargot de lune de Lewis est produite pendant qu'un ruban gélatineux simple qui incorpore des grains de sable à sa matrice pendant qu'il est expulsé de l'ouverture d'escargots. Les oeufs numérotent dans les milliers et hachent dans microscopique, papillon-comme les larves de veliger qui nagent (par l'intermédiaire des cils) et chargent le plancton jusqu'à ce qu'elles subissent une torsion appelée de processus et la métamorphosent dans des versions minutieuses des adultes d'escargot de lune. Un collier échoué est une unité simple de ruban.

- Devenir sont-ils mis en danger ?

Pas que je me rends compte de. Mais des escargots de lune sont souvent traités comme parasites parce qu'ils concurrencent l'homme pour des palourdes. Quand j'ai travaillé il y a des années sur des bucardes, je pataugerais dans le compartiment de Pat sur l'île de Vancouver à la basse marée et rechercherais les traînées indicatrices faites par des escargots de Lewis Moon pendant qu'elles se déplaçaient par le sable recherchant la nourriture. À la fin de ces derniers poncer les traînées que je trouverais normalement le fabricant, et la cueillette elle vers le haut la trouverait habituellement essayer d'aléser par la coquille d'une bucarde. J'enlèverais la bucarde et remplacerais l'escargot en arrière sur le sable pour regarder encore. Je pourrais habituellement trouver les bucardes une douzaine cette manière en moins de 15 minutes.

Le processus par lequel les escargots de lune prennent leur nourriture en intéressant. Ils possèdent un bouton comme le processus sur le fond de la partie antérieure du pied qui sécrète une enzyme qui peut dissoudre la colle qui tient les cristaux de la coquille de la proie ensemble. Ce bouton est placé contre l'umbo (la meilleure viande est directement dessous) de la palourde pour causer les cristaux de coquille du carbonate de calcium à tombent en morceaux. Après le museau d'escargots est placé contre le secteur érodé pour nettoyer les cristaux lâches. Ceux-ci sont avalés par l'escargot. Ce processus est répété jusqu'à ce qu'un trou dans la coquille devienne assez grand pour admettre le museau pour alimenter sur les tissus mous de la palourde.

Hole drilled by moon snail

- Le comportement des beachcombers présente-t-il un danger à l'escargot de lune ?

Beachcombers sont normalement intéressé à sélectionner vers le haut des coquilles vides, ainsi ils posent probablement peu de danger à la population locale des escargots de lune.

- Peupler les escargots de phase de lune de prise à la maison pour faire le ragout d'escargot ?

Les premières personnes de nation, qui mangeront le pied de la chitine de Gumboot, ne donneront pas l'escargot de lune de Lewis davantage qu'un regard de dépassement. Je comprends que des espèces est de côte de Polinices, cependant, sont mangées en ragout, et désigné sous le nom des « sucreries. »

Moon Snail, polinices lewisii

- Pour finir, le lewisii de Polinices est-il le plus grand gastéropode dans le nord-ouest Pacifique ?

Je peux penser au moins à deux espèces de gastéropode de Colombie britannique qui sont plus grandes que le lewisii de P. (5.5 ") : l'oregonensis de l'Orégon Triton Fusitriton (6 ") et le kamtschatkana de Haliotis d'ormeau de Pinto (6.5 "). Discutablement les plus grandes espèces de gastéropode dans le nord-ouest Pacifique est les rufescens rouges de Haliotis d'ormeau (12 ") qui s'étend de l'Orégon à Baja. Chacun des trois des dernières espèces peut être trouvé dans l'intertidal.

Peter Fankboner répondu le 10 mai, 2005, R:

Annette Olson demande : La caisse d'oeufs de lewisii de Polinices a-t-elle des prédateurs ?

Dr. Fankboner répond : J'ai frappé le Web et la littérature sur cette question, et ne pourrais trouver aucune référence à la prédation sur des caisses d'oeufs d'escargot de lune. Ceci ferait un projet gentil pour qu'un étudiant effectue dans les conditions commandés d'un réservoir se tenant marin. Si je suis libre pour speculer ici, je proposerais que les organizations suivantes soient les prédateurs potentiels sur les caisses d'oeufs : Escargots olives, petits crabes et d'autres crustacés, poissons de alimentation du fond, vers plats et protozoans ciliés. Notes d'ED Ricketts dans « entre les marées Pacifiques » qu'il y a une ironie dans le fait ce les bivalves sur lesquelles la proie d'escargots de lune d'adulte normalement peut filtre-alimentent à leur tour sur les larves de veliger de libre-natation émergeant de la caisse d'oeufs d'escargot de lune.

Peter Fankboner répondu le 24 mai, 2006, R:

Lesley Wolford demande : Avaient recherché des escargots de lune depuis voir uns, et des un bon nombre de colliers de sable le mardi passé sur la plage de point de cerise la marée très basse. L'atlantique a été appelé duplicatus de Polinices et l'un lewisii Pacifique d'Euspira cependant sur votre emplacement, et d'autres, je le trouve s'appelle le lewisii de P. Comment est-ce possible ? Sur un emplacement j'ai dactylographié chacun et rien n'a été soulevé pour l'un ou l'autre. C'était lewisii de P. sur cet emplacement, mais j'ai essayé de la curiosité.

Réponses de Dr. Fankboner : Je présume que la plage de point de cerise à laquelle vous vous référez dans votre question est située en Caroline du Nord. Comme vous pouvez déterminer à partir du suivant, la taxonomie des deux espèces de l'escargot de lune en votre question a récemment subi le changement. Le duplicatus de Neverita (=Polinices) (parole, 1822) est les espèces est d'une côte de l'escargot de lune connues par les noms communs « de la lune atlantique Shell » et « de l'escargot de lune d'oeil de requin. » Les spécimens de la lune atlantique Shell peuvent atteindre 2.5 " de hauteur. Le lewisii d'Euspira (=Polinices) (Gould 1847) ou l'escargot de lune de Lewis est des espèces d'un océan pacifique qui a la distinction d'être le plus grand escargot de lune existant (jusqu'à 5.5 " de hauteur).

Pour réduire la confusion, il est acceptable de placer un genre entre parenthèses récemment infirmé (avec un signe d'égales) entre le genre et les noms valides d'espèces. Un certain genre noms sont prolongé, et une fois qu'un genre a été défini entièrement dans un paragraphe, il peut plus tard être abrégé à sa première lettre (par exemple, Polinices devient P.). Les noms de genre et d'espèces sont distingués d'autres noms taxonomiques en les écrivant dans les italiques, ou si les italiques ne sont pas disponibles, vous pouvez employer souligner (au lieu du lewisii d'Euspira (=Polinices) (Gould 1847), vous écririez le lewisii d'Euspira (=Polinices) (Gould 1847). Le dernier nom du describer d'espèces, suivi de la date les espèces a été décrit, est ajouté entre parenthèses à la fin du nom d'espèces.

Peter Fankboner répondu le 6 août, 2007, R:
Reader Bruce Mouniere asks: What is the best time day or night  and where do you look  in the Washington Pacific North West area to find the lewis moon snail?

Peter Fankboner answers:

The best place I have found to collect them is Pat Bay on Vancouver Island, Canada.  Time of collection would depend upon time of tidal cycles (we have about two per day in B.C.), and the ideal time would be low low spring tide during the day near eel grass clumps where they can usually be found drilling their favorite prey, the heart cockle.  The last time I looked into this, you had to get permission from the first nations reserve at Pat Bay to collect, and you also have to have a collecting permit issued by Federal/Provincial fisheries.  Another possibility would be Crescent Beach at White Rock, BC, Canada where I have occasionally seen moon snail egg cases during field trips. [Editor: similar locations should yield lewis moon snails in Washington State.]
Richard Lyons, retired physician in Des Moines, WA répondu le 4 juin, 2008, R:
Peter Fankboner has provided fantastic answers to the above questions and I salute his accurate as well as inspiring responses.

Just to add some info about Washington State locations, we live in Des Moines WA just a few miles South of the Seattle airport. Today (June 4/08) along the beach just North of the Des Moines public fishing pier, we saw hundreds of the castings of the E. (P.) lewisii species all along the shore (as far as I could see in either direction) and also found a number of the live snails buried a number of inches below the surface of sandy mud along with artistically drilled access holes to the succulent offerings inside their cockles. A most amazing site because of the great numbers. I have seen them on a fairly low minus tide many times in muddy or even clean sand bottoms all around Puget Sound, Hood Canal, and the San Juan Islands and have often seen them crawling along partially burried in the sand as they feed when I have been scuba diving. Today, we picked some of them up to admire their robust shells and fleshy feet and then carefully placed them back on the sand where they dug back into their homes within about 3 or 4 minutes and disappeared as though nothing had ever happened.  Marvelous to behold!

Andrew Grebneff répondu le 18 septembre, 2008, R:

Euspira lewisii was incorrectly placed in Polinices. It has been transferred to Euspira (=Lunatia). Lunatia is a junior synonym and should not be used; it is an available name but invalid. Polinices is an older name than Euspira, and is valid. However species belonging to Polinices are very different in shell characters to Euspira. Polinices should not be used in parentheses with Euspira; this would be the perogative of Lunatia.

Now, if anyone knows of any good live-gastropod collecting localities on Vancouver Island other than the Ogden Pt Breakwater, please reply below and the message will be forwarded to me.

Unfortunately I don't have a reference for either the placement of P. lewisii or the synonymization of Lunatia with Euspira. I do know that the latter happened before 1990.

However a glance is enough to show that P. lewisii is a Euspira; these have a satiny to dull surface with a wide-open umbilicus, and tend to be spheroidal and thinshelled for their size. Euspira has little or no sign of a funicle. Subsutural collabral wrinkles can occur. Polinices has a macrosculpture-free polished ovoid shell with a relatively thick lip and large (often completely filling the umbilicus) funicle, which often has a distinctive (to specific level) groove or pair if grooves.

Noelle in Puget Sound asks: répondu le 18 juillet, 2010, R:
Actually, another question we are still trying to definitively answer for the Euspira lewisii here in Puget Sound: How MANY sand collars are individuals able to produce in a single year? Anyone out there studying this species? Seems this would be an relatively "easy" one to answer(?) THANK YOU!
Ajoutez à ou commentez sur cette réponse en utilisant la forme ci-dessous.
(requis)
(requis pour la réponse)
Note : Toutes les soumissions sont modérées avant d'être signalé.
Si vous avez trouvé cette réponse utile, s'il vous plait considérez faire un petit don à science.ca.