Maude Abbott

Médecine

Pathologiste qui a élaboré un système de classification des maladies cardiaques congénitales

Abbott a obtenu une bourse à l'Université McGill, de Montréal, dans sa dernière année de l'école secondaire. Elle a obtenu son BA et a ensuite décidé d'étudier la médecine. À l'époque, l'Université McGill ne permettait pas aux femmes d'entrer dans son programme médical. Ainsi, Abbott s'est inscrite à Bishop's College et a obtenu son diplôme de médecine en 1894. En 1897, elle a écrit un document réussi sur les souffles cardiaques, mais un ami de sexe masculin a dû le présenter pour elle, puisque, dans le temps, les femmes n'étaient pas admises à la Société médicale de Montréal où elle devait lire le document.

En 1898, Abbott a été nommée conservatrice du Musée de médecine de McGill. Là, elle a commencé le catalogage de spécimens et s'est intéressée à la pathologie, l'étude des maladies. Elle a axé ses études sur les maladies cardiaques et a commencé à travailler sur son livre, «The Atlas of Congenital Cardiac Disease», dans lequel elle a décrit son nouveau système de classification des maladies cardiaques congénitales. En 1923, elle est devenue chef de pathologie à un college pour femmes en Pennsylvanie. En 1926, Abbott est retournée à McGill au Canada, où elle a été la première à utiliser des expositions de musée comme matériel didactique. Elle a également écrit une histoire des soins infirmiers qui a ensuite été utilisé dans les écoles de soins infirmiers à travers le pays. En 1936, son Atlas a été publié et elle a été félicitée pour sa contribution importante aux connaissances médicales. Elle a également été fait élue membre honoraire de la Société Osler, jusque-là composée uniquement d'hommes. Cette société doit son nom à Sir William Osler, un pathologiste célèbre qui avait encouragé Abbott dans ses études.

La personne