Walter Lewis

Botanique

Ethnobotaniste, expert mondial des pollens allergéniques et aéroallergènes, célèbre pour ses découvertes de plantes médicinales dans la forêt tropicale ainsi que pour leur catégorisation.

"Faites ce que vous aimez, et allez où votre cœur vous emporte."

Alors comme ça, vous voulez devenir ethnobotaniste

Les Lewis aiment leur travail, parce qu’ils sont souvent obligés d’apprendre de nombreuses choses nouvelles. Sortir un médicament de la forêt vierge demandent de nombreuses qualités. En plus de connaissances de base de la biologie, de la médecine et de la chimie, les Lewis doivent aussi être politiciens, éthiciens et entrepreneurs. Il faut apprendre les aspects légaux de la propriété intellectuelle ainsi que la pathologie de la plante  (les maladies des plantes), l’ingénierie génétique, la reproduction des plantes, la pharmacologie (l’étude des médicaments), les virus, la microbiologie et l’anthropologie. « On apprend à étendre ses connaissances dans toutes les directions, » déclare le Dr. Lewis. En raison de toutes les choses supplémentaires qu’il est nécessaire d’apprendre « cela prend toute une vie pour vous amener là où vous souhaitez aller, » ajoute sa femme, le Dr. Elvin-Lewis. Elle prévient que les journées de 18 heures sont fréquentes, ainsi que les semaines de sept jours, mais elle adore les voyages et l’aventure de la vie dans la jungle, avec les autochtones. Le défi le plus important pour le couple est d’arriver à trouver les moyens financiers pour faire sortir de la forêt ces médicaments de grande valeur. « Je me sens très responsable par rapport à ces gens indigènes merveilleux avec lesquels nous avons eu le privilège de travailler, en raison de la confiance qu’ils ont placés en nous afin que le monde entier puisse profiter de leurs connaissances, » déclare le Dr. Elvin-Lewis. 

Walter Lewis apprécie aussi le travail sur le terrain. « On peut, d’une certaine manière, appeler ça du travail, » explique-t’il, « mais je trouve ça reposant et intéressant. J’ai de la chance : mon travail est aussi mon hobby. » (herboriser est un des hobbies de Walter Lewis.) Les choses qu’il n’aime pas dans son travail sont les rapports qu’il doit écrire, les réunions des différents comités et l’administration. Son conseil aux jeunes scientifiques : diversifiez-vous et explorez de nombreux domaines. Ne vous spécialisez pas trop dans vos études.

D'autres scientifiques qui peuvent être d'intérêt:

La scienceLa personne