John Herbert Chapman

La Science d'astronomie, d'astrophysique et d'espace

A fondé le programme spatial canadien

De 1949 à 1968 Chapman était scientifique, surintendant et surintendant adjoint en chef du Centre de recherches sur les télécommunications de la défense (CRTD) à Ottawa, puis sous-ministre adjoint pour la recherche dans le ministère fédéral des Communications. De 1958 à 1971 Chapman a joué un rôle clé dans l'initiation et la direction du programme réussi Alouette / IS. Il s'agit d'un programme scientifique mettant à profit des satellites terrestres. En 1966, il a été nommé président d'un groupe d'étude gouvernemental ayant pour mandat d'examiner la haute atmosphère et les programmes spatiaux du Canada. Le rapport résultant a été un document de première importance pour les politiques et plans canadiens et a conduit à la réorientation du programme spatial du Canada: on cherchait dorénavant à mettre l'accent sur les applications des satellites plutôt que sur les études scientifiques. Chapman a également été le principal acteur derrière un programme canadien, réalisé en coopération avec la NASA et l'Agence spatiale européenne pour concevoir, construire et démontrer le satellite Hermes Communications Technology, qui offrirait aux Canadiens dans les régions éloignées des services de télévision directs à domicile par satellite.

En 1996, le siège social de l'Agence spatiale canadienne a été rebaptisé le Centre spatial John H. Chapman Centre pour commémorer les réalisations du Dr Chapman dans l'industrie spatiale.

Sources: Agence spatiale canadienne ; Extrait, Actes de la Société royale du Canada; Encyclopédie canadienne, éd. 2000; Photo: Société royale du Canada.

Carrière