Cet article a été traduit en utilisant un traducteur automatique et peut contenir des erreurs.

Carrie M. Derick

La génétique

Travail frayé dans l'hérédité

Derick a reçu son BA de l'université de McGill en 1890, gagnant les marques les plus élevées et gagnant plusieurs prix. L'année suivante, Derick est allée bien au premier instructeur féminin chez McGill. En 1896, elle a gagné son mA et, après qu'une longue lutte, a été faite à un conférencier. Cinq ans après, elle a été nommée président temporaire du service de botanique, une position qu'elle s'est tenue pendant presque trois années. Mais quand l'université finalement a rempli position de manière permanente, elle a passé au-dessus de Derick, et a loué un homme. Derick est par la suite allé bien à la première femme jamais désignée à un plein professorat à une université canadienne. Sa recherche sur l'hérédité a été lue par des scientifiques autour du monde et a préparé le terrain pour la future étude de la génétique. Elle était l'une des quelques femmes énumérées chez les hommes américains de la Science (1910). McGill lui a attribué le titre honorifique de professeur Emerita.

Sources : En dépit de la chance 1990, encyclopédie canadienne 2000 E-D.

Source d'image : Site Web de Herstory (université de Saskatchewan).

La personne