William Ricker

Zoologie, animaux, physiologie, métabolisme

Le plus grand biologiste de la pêche du Canada : Inventeur de la courbe de Ricker pour décrire la dynamique de population de poissons

"Essayez d’organiser votre travail de telle façon que vous fassiez quelque chose qui vous intéresse."

La biologie de la pêche consiste à étudier l’habitat et les populations de poissons. Il est très important de connaître le nombre de poissons qui frayent pendant une année donnée, afin de prévoir combien de poissons pourront être pêchés dans les années suivantes. Ricker connaissait les montaisons des saumons comme d’autres les statistiques du championnat du monde de baseball. Il avait conservé toutes les estimations faites depuis 1938 par la commission du saumon canadien sur les sockeyes de la Fraser.

Un nombre différent de poissons retournent frayer chaque année, selon l'espèce. Les cinq espèces de saumons de Colombie Britannique connaissent des cycles différents. Par exemple, la grande montaison du sockeye de la Fraser en 2001 n’avait été égalée que par le cycle de la montaison de 1913, où on avait recensé à peu près 100 millions de poissons. On ne constate des chiffres aussi importants pour le sockeye que tous les quatre ans, les autres cycles ne représentent qu’un dixième de cette quantité voire moins.
Ricker fut le premier scientifique à suggérer plusieurs raisons possibles pour la variation cyclique du retour des stocks de saumons, et les biologistes n’ont pas fini de rassembler des indices pour en déterminer les causes exactes. Le sockeye de la Frase a un cycle de quatre ans, peut-être parce que la plupart des poissons atteignent l’âge adulte vers quatre ans. Plus au nord, un âge de cinq ans est commun. Le saumon rose a un cycle de vie de deux ans, les cohos en général trois ans, tandis que le quinnat ou « saumon de printemps » connaît un cycle variant de deux à sept ans. Le quinnat est le plus gros et le plus fort de tous les saumons ; le saumon le plus gros jamais pêché dans le monde était un quinnat pesant plus de 57 kilos.
Ricker est célèbre pour son modèle mathématique décrivant la dynamique des populations de poissons : ce modèle est maintenant connu sous le nom de Courbe de Ricker. Il décrivit cette courbe pour la première fois dans un livre écrit durant les années cinquante et consacré  au calcul des populations de poissons. Ce livre est aujourd’hui connu sous le nom de « Livre Vert » dans le monde entier.
Ricker a pris sa retraite juste avant l'avènement des ordinateurs personnels et ne s'est jamais servi de l'un d'entre-eux. D'après son fils Eric, Ricker était un homme qui n'avait que peu d'intérêt pour les choses qui s'éloignait des habitudes bien établies et fonctionnant correctement. Il n’a par exemple jamais voulu avoir de lave-vaisselle. Ricker racontait souvent la même histoire, une anecdote d'une fois où il avait découvert des erreurs de calcul par ordinateur, en se servant simplement de sa règle à calcul.
Le W. E. Ricker, un bateau de recherche de 58 mètres appartenant aux garde-côtes canadien, doit son nom à Ricker.

1. La courbe de Ricker est toujours utilisée dans le monde entier pour déterminer le nombre maximum de poissons que les différents pays auront le droit de pêcher chaque année. Chaque courbe représente un type de population de poisson différent. C’est ce qu’utilisent les différents gouvernements pour décider pendant combien de jours les pêcheries commerciales seront autorisées à pêcher le saumon ou la morue, afin qu’il reste assez de poissons pouvant se reproduire l’année suivante, afin de conserver un effectif de la population identique.

2. Ligne de remplacement naturel : le long de cette ligne, les poissons qui se reproduisent  (poissons adultes qui pondent des œufs ou les fertilisent) sont remplacés par un nombre égal de descendants (poissons qui atteindront l’âge adulte).

3. Les saumons sont intéressant, parce que leur courbe de Ricker ressemble plus à cette courbe. A ce point, au sommet de la courbe, la population a été réduite à 40% de l’équilibre naturel par la pêche mais certains poissons, comme les saumons, produisent beaucoup plus d œufs quand les frayères sont moins pleines.

4. Équilibre naturel : à ce point, la population qui se reproduit est égale au nombre de descendants. Même s’il n’existait pas de pêche commerciale, la population de poissons resterait à peu près à ce niveau parce qu’ils seraient trop nombreux, les lits des frayères seraient surpeuplés et beaucoup d’œufs mourraient.

5. Dans le cas d'une population de poissons qui suivrait la courbe de Ricker A, si les pêcheurs commerciaux étaient autorisés à attraper 20 pour cent des reproducteurs adultes, la population de poissons resterait à ce point. Il y aurait moins de descendants, mais suffisamment pour permettre la pêche - un surplus de 20%.

6.  Le point de pêche maximum permettant la reproduction est montré par la ligne courbe en pointillé (“Sm” indique le point maximum pour le saumon). Remarquez que ce point se trouve en fait légèrement à gauche du pic de la courbe, et c’est parce que la distance entre la courbe et la ligne de remplacement naturel est la plus grande à ce point. A n’importe quel point situé à gauche sur cette ligne, la pêche devient trop importante et réduira la pêche de la génération suivante.

Alors comme ça vous voulez devenir biologiste de la pêche

Ricker pensait que toute personne se destinant à une carrière scientifique devait être sûr de choisir un sujet qui l’intéresse beaucoup personnellement. Certains aspects du travail scientifique peuvent être ennuyeux, consistant en de nombreuses expériences répétitives ou une collecte de données sans fin. C’est seulement grâce à un véritable intérêt pour le sujet que l'ennui du travail quotidien sera tolérable.

Explore Further

  • David R. Montgomery, King of Fish: The Thousand-Year Run of Salmon, Westview Press, 2003.
  • William Ricker, Computation and Interpretation of Biological Statistics of Fish Populations, Bulletin of the Fisheries Research Board of Canada no. 191, 1975. (Il s’agit du célèbre « Livre vert »)
  • Conseil de gestion de la pêche du Pacifique: Pacific Fishery Management Council.
  • Cyber Salmon Site Internet du saumon de l’Alaska:
  • Salmon lifecycle sur le site GoldSeal

  • ACTIVITé

    a 2 Activités pour vous à essayer dans Activités section.

    MYSTèRE

    L'histoireCarrière