Cathleen Synge Morawetz

Mathématiques pures et appliquées

Est responsable des plus récentes avancées dans les équations aux dérivées partielles et les mathématiques de propagation des ondes utilisées dans l'aérodynamique, l'acoustique et l'optique

"Peut-être que je suis devenue mathématicienne parce que j'étais tellement minable dans les travaux ménagers."

Le père de Morawetz a été le mathématicien John Lighton Synge , et sa mère, Eleanor Mabel Allen Synge, a également eu une formation de mathématicien. Pendant ses études au baccalauréat, Morawetz faisait des travaux de mathématiques appliquées pour l'effort de guerre. Elle a été la deuxième femme présidente de l'American Mathematical Society en 1995-96, la première femme directrice du Courant Institute à New York University (1984-88) et a été présentée la Médaille nationale de la science par le Président des États-Unis en 1998. Il s'agit de la plus haute distinction scientifique dans le pays. Ses recherches ont porté sur l'équation des ondes avec sa double représentation de la lumière sous forme d'ondes ou des flux de particules. Dans les années 1950 et 60, elle a produit un ensemble de travaux au sujet des équations différentielles partielles. Ses idées ingénieuses ont abouti à l'amélioration de la conception d'ailes pour les avions supersoniques, entre autres applications. Récemment, ses intérêts ont été répartis entre le travail dans la dynamique des fluides, principalement les mathématiques de l'écoulement transsonique, et sur la propagation des ondes. Vidéo de la parole Morawetz.

Sources: Article rédigé par J. J. O'Connor et E. F. Robertson sur les sites de mathématiques de l'Université St. Andrews; Association pour les femmes en mathématiques ; photo de la Société pour les mathématiques appliquées et industrielles.

Carrière