Frederick Ernest Joseph Fry

Évolution et écologie

Développement d'un modèle d'estimation des populations de poissons à l'aide de l'APV (analyse des populations virtuelles)

Un écologiste physiologique, Fry est connu partout au monde pour son développement d'un nouveau modèle pour la façon dont les poissons réagissent à leur environnement physique et chimique. Il a divisé tous les effets environnementaux sur les poissons en cinq catégories: contrôllant, limitant, mortelle, masquant et dirigeant. Ce travail a aidé à mieux comprendre comment les facteurs environnementaux interagissent pour influer sur les performances de chaque poisson et de leurs populations à un moment donné.

La contribution majeure de Fry à la science de la dynamique des populations a été l'APV (analyse des populations virtuelles). L'APV permet aux chercheurs d'estimer une population de poissons, sur la base des captures annuelles pour une classe d'âge, ainsi que le taux de mortalité naturelle. C'est un outil désormais utilisé internationalement pour gérer les principales pêcheries.

En 1945, suite à un service de guerre distingué en médecine aéronautique à l'Aviation royale du Canada (service qui a abouti à un MEB), Fry est allé à l'Université de Toronto en tant que professeur assistant. En 1956, il fut nommé professeur de zoologie, et en 1974, professeur émérite. En plus de son importante contribution en tant qu'enseignant et chercheur, il a joué un rôle majeur dans le développement à long terme des projets de recherche collaborative dans plusieurs lacs de l'Ontario. Ces projets sont toujours en cours, et les travaux et les publications qui en ont découlé, produits par des générations d'étudiants diplômés, ont énormément contribué à la gestion des pêches en Ontario.

Fry a été président de l'American Society of Limnology and Oceanography (1951), l'American Fisheries Society (1966), la Société canadienne de zoologie (1966), et l'American Institute of Fishery Research Biologists (1972). En 1974, la Société canadienne de zoologie a créé la médaille Fry, remise annuellement à un zoologiste canadien exceptionnel, en reconnaissance de sa contribution à la science canadienne.

L'ampleur des connaissances de Fry allaient au-delà de la zoologie, la botanique, la physique et la mécanique. Il a inventé de nombreux appareils, comme une serre avec des murs faits de contenants en plastique remplis d'eau pour contenir la chaleur du jour, et un submersible pour l'observations des poissons auquel on a incorporé la tourelle de visionnement provenant d'un bombardier Lancaster. À la retraite, Fry a continué à s'impliquer dans le domaine de l'écologie à titre d'associé avec l'Institute for Environmental Studies à l'Université de Toronto, et en tant que consultant et rédacteur en chef du Journal of Great Lakes Research.

Sources: L'Encyclopédie canadienne, éd. 2000, Journal of the Fisheries Research Board of Canada 33:298-345, 1976; Transactions of the American Fisheries Society 119:571-573, 1990, le Dr William H. Neill (communication personnelle) .

Carrière