John Charles Fields

Mathématiques pures et appliquées

A créé la Médaille Fields, le «prix Nobel» des mathématiques.

John Charles Fields a été le premier chercheur en mathématiques important à l'Université de Toronto. Il était connu au niveau international à l'époque, et était actif dans des sociétés scientifiques prestigieuses telles que la Royal Society de Londres et les associations britanniques et américaines pour la promotion de la science.

Après sa graduation de l'université Johns Hopkins en 1887, Fields a été nommé professeur de mathématiques à Allegheny College de Meadville, en Pennsylvanie. Il a quitté Allegheny en 1892 pour poursuivre ses études dans les centres de mathématiques de l'Europe de cette époque - Paris et Göttingen (Allemagne). Il est allé à l'Université de Toronto en 1902 en tant que chargé de cours spéciaux, et en 1923 il a été nommé professeur de recherche.
Fields faisait de la recherche dans la théorie des fonctions algébriques et ce travail était influencé par ses mentors européens de renommée européenne Immanuel Lazarus Fuchs, Georg Frobenius, Kurt Hensel, Hermann Schwarz et Max Planck. Ses recherches et ses équations sont connues pour leur élégance et simplicité. Quant à Fields, il est surtout connu pour avoir proposé l'idée de créer une médaille internationale pour la distinction mathématique et d'en fournir les fonds. Cette médaille à été octroyée pour la première fois en 1936, et les médailles Fields sont présentées tous les quatre ans lors du Congrès international des mathématiciens à deux, trois ou quatre mathématiciens dignes de moins de 40 ans.
Fields a aidé à établir le Conseil national de recherches du Canada et l'Ontario Research Foundation. Il a été président de l'Institut royal du Canada de 1919 jusqu'en 1925. En 1924, Fields a été honoré en étant élu président du Congrès international des mathématiciens, tenue à Toronto.

Carrière