William-Henry (Bill) Gauvin Génie chimique

Pionnier dans le domaine des systèmes de plasma thermique.

L'histoire

Bill Gauvin a fréquenté des écoles à Londres, à Paris et à Bruxelles, avant de déménager au Canada pour étudier à l'Université McGill. Après avoir terminé son doctorat, il a travaillé pendant deux ans dans l'industrie, et est retourné à  McGill en 1946 en tant que professeur associé de génie chimique. Il a conservé ses liens avec l'industrie à titre d'expert-conseil pour l'Institut canadien de recherche sur les pâtes et papiers, et en dirigera la division de génie chimique en 1957. L'invention la plus connue de Gauvin est la Technique de suspension atomisée par laquelle un système de pulvérisation à haute température pyrolyse (vaporise) les déchets provenant des pâtes et papiers.

Gauvin a poursuivi son association étroite avec l'industrie. En 1961, il fonde le Centre de recherche Noranda à Montréal, avant de devenir gestionnaire de la recherche et par la suite directeur de la recherche et du développement. Il a été un membre actif de dix-neuf associations professionnelles dans les domaines de génie chimique, des pâtes et papiers, et de la métallurgie. D'ailleurs, il a occupé le poste de président dans un grand nombre de ces associations. Il a également siégé sur le Conseil national de recherches du Canada, le Conseil des sciences du Canada, le Conseil de la Politique scientifique du Québec, l'Institut de Recherche en Énergie d'Hydro-Québec, le Comité consultatif sur la sûreté nucléaire et des matériaux industriels et l'Institut de recherche du CNRC. Dans ces rôles, il a aidé à façonner la politique scientifique au Canada depuis le début des années 1960.

Pendant son séjour à McGill, Gauvin a attiré de nombreux étudiants doctoraux, avec lesquels il a entrepris des études sur des systèmes gaz-solide de haute température ainsi que les mécanismes et les réactions qui se produisent pendant leur formation. Ses travaux sur les jets de plasma thermique, notamment dans les applications métallurgiques, sont considérés comme étant des travaux de pionnier. Gauvin a été le co-auteur de plus de 190 documents techniques dans les domaines de l'électrochimie, le transfert de chaleur et de masse de haute température, la mécanique des fluides, et de la technologie plasma.  En plus, il détient plusieurs brevets. On se souviendra afectueusement de Gauvin; cet enseignant a eu 80 ans la même année que son 29e étudiant doctoral a été diplômé, en 1992.

Sources: Prix de Québec, Lauréates et lauréats ; Memorial Tributes: National Academy of Engineering , vol 8 pg 108-111 (1996), écrit par Terrence W. Hoffman, The McGill Chemical Engineering story. 

Photo: Daniel Lessard (Prix de Québec, Lauréates et lauréats).

La personne

Date de naissance
30 mars 1913
Lieu de naissance
Paris, France
Date de la mort
6 juin 1994
Endroit de la mort
Beaconsfield, Québec
Personnalité
Dévoué, enthousiaste et professionnel, avec un grand désir d'apprendre.
Situation
Deceased
diplomes
  • BEng Université McGill, 1941
  • MEng McGill, 1942
  • PhD (Chimie physique) McGill, 1944
Recompenses
  • Prix Killam (Conseil des Arts du Canada), 1988
  • Membre fondateur de l'Académie canadienne du génie, 1986
  • Médaille Julian C Smith (Institute of Electrical and Electronic Engineers), 1986
  • Prix Marie-Victorin (Prix de Québec), 1984
  • Médaille d'or (Société d'encouragement pour la Recherche et l'invention de la France), 1979
  • Compagnon de l'Ordre du Canada, 1975
  • Médaille Senior-Moulton (Institute of Chemical Engineers de Grande-Bretagne), 1964
Dernier mis à jour
28 décembre 2011
Popularité
9518
Page web personelle Le profil a été regardé 9518 fois

D'autres scientifiques qui peuvent être d'intérêt: