David Schindler

Évolution et écologie

Dans les années 1960, Schindler a déterminé que les phosphates dans les détergents étaient les polluants qui rendaient le lac Érié inhabitable par les organismes. Dans les années 1970 et 1980, il a trouvé la cause de la mort de poissons dans les Grands Lacs: les pluies acides. Il a reçu la Médaille d'or Gerhard-Herzberg en sciences et génie du Canadale, accompagnée d'un million de dollars pour mieux avancer la recherche ainsi que de nombreux autres prix internationaux. Maintenant, Schindler nous avertit que l'exploitation des sables bitumineux de l'Alberta détruit la rivière Athabaska.

De la page du CRSNG sur Schindler:

Schindler est responsable de grands progrès dans notre compréhension des effets du phosphore et des pluies acides sur la chimie des lacs et des organismes. Cette recherche a eu une grande portée comme elle a mené  à des restrictions sur la teneur en phosphore des détergents. Elle a aussi mené à des changements de la législation sur la qualité de l'air au Canada, aux États-Unis et dans la Communauté économique européenne. Plus récemment, il a fait d'importants progrès dans notre compréhension des effets du réchauffement climatique et l'augmentation du rayonnement ultraviolet (dû à l'appauvrissement de l'ozone stratosphérique) sur les lacs boréaux.

Schindler a créé et géré le programme de la Région des lacs expérimentaux qui est maintenant reconnu comme l'une des études à long terme des systèmes des eaux douces les plus réussies. Schindler avait la prévoyance et le leadership nécessaires à assurer la cohésion d'une équipe de recherche malgré de nombreux défis.

Schindler est un maître de la conception expérimentale, c'est-à-dire, de l'élaboration d'expériences simples pour tester des hypothèses complexes.

Il a réussi à transmettre son savoir et l'importance de ce dernier au grand public et aux législateurs du Canada et partout dans le monde. Il a inspiré de nombreux étudiants à faire carrièere dans la science de l'environnement.

Il a publié plus de 220 articles scientifiques, dont plusiers retrouvés dans des revues internationales telles que Nature et Science.

Carrière