Nancy Turner

Botanique

Démontré le rôle essentiel des ressources végétales des cultures autochtones du passé et contemporain dans l'Ouest canadien.

Du site web de L'universite de Victoria: ethnobotaniste, ethnoecologist et professeur à l'École de études environnementales à l'Université de Victoria. Turner a commencé à apprendre aux sujet des peuples autochtones et les plantes comme un étudiant de premier cycle à l'Université de Victoria en 1968, travaillant avec les aînés des Premières nations Saanich. Son travail de doctorat à UBC a concentrée sur les systèmes de classification des plantes des peuples Haida, Nuxalk (Bella Coola) et Stl'atl'imx (Lillooet). Ses grands contributions à la recherche ont été de démontrer le rôle central des ressources végétales pour les cultures autochtones et les langues, du passé et contemporain, en tant qu'élément intégrante des systèmes de connaissances traditionnelles, et comment la gestion traditionnelle des ressources végétales a façonné les paysages et les habitats dans l'Ouest canadien.

 

La personne